Les Extravagants


Dans la catégorie des extravagants, on trouve les Drag Queen et Drag King, les adeptes du sado-masochisme et les travestis. Ces personnes ont longtemps été jugés indésirables dans les gaypride par les homosexuels eux-mêmes qui estimaient qu’ils donnaient une image négative de la communauté et que s’afficher de la sorte ne jouait pas en faveur de l’intégration. Aujourd’hui, ils continuent pourtant de défiler aux côtés des homos qui acceptent leur présence et leur différence sans pour autant les inclure dans leur « communauté ».




Les Sado-masochistes prônent les pratiques sexuelles basées sur la domination et la soumission physique et/ou psychologique, sur l’usage de la douleur et/ou de la privation sensorielle, consentie, négociée et éventuellement théâtralisée.

Les Drag King sont des « Personnes de sexe biologique féminin qui se transforment et déclinent leur genre au masculin » (E. Lebovici - Dico des Cultures Gays et Lesbiennes - D. Eribon).

De même, les Drag Queen sont des « personnes de sexe biologiquement masculin qui se transforment et déclinent leur genre au féminin ». Ceci sous l’angle de la réalisation d’un fantasme.

Les travestis sont des personnes qui s'habillent comme s'habilleraient une personne de sexe opposée dans sa société.

Un travesti est un homme qui s’habille (et se maquille, se coiffe) en femme, et qui imite ses comportements, le tout lui procurant un certain plaisir. A ne pas confondre avec un transsexuel.

Attention, il y a une différence entre Drag Queen/King et travesti. Une Drag Queen est physiquement une femme exacerbée poussée à l’extrême jusqu’à la caricature. Les chaussures sont plus hautes, le maquillage est plus prononcé, on ne sort que le soir pour aller faire la fête.

Par contre, chez un travesti il y a une notion pathologique, moins festive, le travesti souhaite être une femme, porte en permanence des vêtements féminins, aussi bien chez lui qu’en ville en pleine journée. Les drags Queens font la part des choses entre les 2. La nuit, c’est la night et la journée, ce sont des personnes comme les autres qui se confondent dans la masse.

Retour